Résultats annuels au 31 décembre 2015

Perte nette du groupe de 10,4 M€ sur l’exercice 2015

Trésorerie de 10,4 M€ au 31 décembre 2015, renforcée par une augmentation de capital de 6,5 M€ réalisée en janvier 2016

Démonstrateur de Leuna : construction en cours, premiers lots attendus à l’automne 2016

Première usine commerciale (IBN-One) : ingénierie en cours, démarrage de la production attendu d’ici trois ans


Evry, le 30 mars 2016 – Global Bioenergies (Alternext Paris : ALGBE / éligible PEA-PME), publie ses comptes annuels 2015 arrêtés par le Conseil d’administration tenu ce jour.

 

 

  • Structure du Groupe au 31 décembre 2015

Image 1 - FR

Le rapport présentant l’activité et les comptes de la maison-mère au cours de l’exercice 2015, ainsi que le rapport présentant les comptes consolidés du Groupe au cours de ce même exercice sont disponibles sur le site internet de Global Bioenergies, dans la rubrique « Investisseurs / Information réglementée ». La présentation volontaire des comptes consolidés du Groupe permet d’apporter l’information économique la plus lisible possible sur l’activité de Global Bioenergies.

 

 

  • Compte de résultat du Groupe au 31 décembre 2015

Image 2 - FR

 

  • Produits d’exploitation

Les produits d’exploitation correspondent pour 1,3 million d’euros au chiffre d’affaires réalisé auprès des groupes industriels Audi et Synthos, partenaires respectifs de Global Bioenergies sur les programmes Isobutène et Butadiène.

A ce chiffre d’affaires s’ajoutent 0,9 million d’euros de subventions, obtenues auprès de l’Etat Français et de l’Etat Fédéral Allemand (5,3 millions d’euros de financement restent à recevoir d’ici septembre 2017).

 

  • Charges d’exploitation

 

Les charges d’exploitation connaissent une hausse maîtrisée de 1,6 million d’euros, en partie du fait de nouvelles dépenses liées au pilote et au démonstrateur.

  • Bilan du Groupe au 31 décembre 2015

Image 3 - FR

  • Actif immobilisé (+3,5M€)

Le bilan de Global Bioenergies fait apparaître un actif immobilisé en hausse principalement suite au lancement, au deuxième trimestre 2015, de la construction du démonstrateur de Leuna.

 

  • Dettes (+6,2M€)

En 2015, le Groupe a recouru à l’emprunt pour financer une partie de ses activités. Un prêt de 4,4 millions d’euros a été contracté auprès d’un consortium de quatre banques françaises pour contribuer au financement du démonstrateur de Leuna. Le Groupe a également obtenu un Prêt à Taux Zéro Innovation (PTZI) de 1,4 million d’euros de la part de Bpifrance pour financer des activités de laboratoire relatives à l’amélioration du programme Isobutène. Enfin, Global Bioenergies a encaissé 1,7 million d’euros au titre d’avance remboursable de la part de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) suite aux validations des deux étapes clés du projet BioMA+.


  • Actif circulant (-5,8M€)

La trésorerie du Groupe est de 10,4 millions d’euros au 31 décembre 2015. Pour rappel, au
31 décembre 2014, la trésorerie était de 15,7 millions d’euros.

 

  • Flux de trésorerie du Groupe

Image 4 - FR

Le solde des encaissements et des décaissements du Groupe fait état d’une diminution de
5,5 millions d’euros de la trésorerie au cours de l’exercice 2015 ; en 2014, la diminution avait été de 8,1 millions d’euros.

 

  • Faits marquants de l’exercice 2015 et événements récents

Sur le front industriel

  • Création de la société IBN-One

 En mai 2015, Global Bioenergies et Cristal Union (numéro deux du sucre en France, au capital de Global Bioenergies depuis 2011) ont uni leurs intérêts dans une coentreprise pour construire et exploiter en France la première usine d’isobutène biosourcé. La société, dénommée IBN-One et détenue à parts égales par les deux groupes, représente un véritable pont entre l’industrie sucrière et la pétrochimie. L’usine IBN-One aura une capacité de production annuelle de
50 000 tonnes d’isobutène biosourcé et pourrait être opérationnelle d’ici trois ans.

 

 

  • Début de la construction du démonstrateur industriel en Allemagne

L’ingénierie du démonstrateur s’est achevée au cours du premier trimestre 2015. Les travaux de construction ont débuté dans la foulée. Les premiers modules ont été réceptionnés sur le futur site d’exploitation en octobre, et l’installation du fermenteur de 5 000 litres a pu être réalisée avant la fin de l’année, avec 40 jours d’avance sur le calendrier prévisionnel. Le calendrier prévoit que la construction s’achève cet été et que les premiers lots d’isobutène y soient produits dès l’automne 2016.

 

  • Livraison des premiers lots d’isobutène à des industriels

Les campagnes de fermentation menées depuis le dernier trimestre 2014 sur le pilote industriel de Pomacle-Bazancourt ont permis la production de premiers lots d’isobutène biosourcé, lesquels ont été en premier lieu adressés à Arkema dans le cadre d’un partenariat portant sur la production d’additifs pour les peintures.

Le Groupe s’est ensuite attaché à synthétiser de l’isooctane à partir d’isobutène produit à Pomacle-Bazancourt. Ce carburant est utilisable sans limite de proportion dans les véhicules à essence. Les premiers litres de ce carburant renouvelable ont été dirigés vers le constructeur automobile Audi, avec qui le Groupe collabore depuis 2011.

Enfin, la livraison d’échantillons au Comité Français du Butane et du Propane (CFBP) a posé les jalons de l’incorporation d’isobutène renouvelable dans le gaz domestique en bouteille.

De nombreux autres industriels de différents domaines ont, depuis, sollicité des échantillons d’isobutène fermentaire.

 

 

Sur le front de la R&D

  • Amélioration du rendement et de la productivité du procédé Isobutène

En 2015, les travaux menés en laboratoire et sur le site du pilote industriel de Pomacle-Bazancourt ont abouti au franchissement de deux étapes-clé, validé par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME). A l’été 2015, le procédé atteignait 70% de son rendement commercial cible.

 

 

  • Diversification des ressources utilisables par les procédés

Dans un premier temps, le Groupe s’est efforcé d’améliorer son procédé en utilisant du glucose. En juillet, le Groupe a annoncé être parvenu à adapter son procédé Isobutène au saccharose. L’adaptation du procédé Isobutène au saccharose était un prérequis fondamental au déploiement  de la première usine, IBN-One, qui fonctionnera en utilisant du sucre de betteraves résiduaire.

 

En allant encore plus loin dans cette démarche, l’adaptation des procédés aux sucres dits de « 2ème génération » permettra de recourir à de la matière première tirée de ressources
non-alimentaires bon marché. Au cours du premier semestre, le Groupe a réalisé en laboratoire des tests préliminaires de compatibilité sur des échantillons issus de neuf sociétés installées sur trois continents et qui se sont révélés être très prometteurs. En août, une nouvelle étape était franchie avec l’annonce de l’adaptation du procédé Isobutène au xylose, le « sucre de bois ».

 

Enfin, le Groupe a signé fin 2015 deux nouveaux accords prévoyant l’adaptation de la technologie de Global Bioenergies à l’utilisation de déchets industriels tels que le monoxyde ou le dioxyde de carbone. Ces nouveaux accords ont été respectivement signés avec les partenaires historiques Audi et LanzaTech.

 

 

Evènements post-clôture

Global Bioenergies a réalisé au mois de janvier 2016 une opération d’augmentation de capital par placement privé. A cette occasion, 274 931 nouvelles actions ont été émises au prix unitaire de 23,70€, ce qui représente un montant total d’environ 6,5 millions d’euros. Les fonds levés à cette occasion sont utilisés pour compléter le développement du procédé Isobutène et lancer son déploiement commercial.

François-Henri Sahakian, Directeur Administratif et Financier de Global Bioenergies, déclare : « Suite à la levée de fonds de janvier 2016 et en tenant compte des 5,3 millions de financement public restant à percevoir, notre visibilité va maintenant au-delà de la construction et du démarrage du démonstrateur de Leuna. Nous considérons que cet évènement constituera un point de création de valeur important pour le Groupe, et ouvrira le chapitre suivant, où le déploiement commercial tiendra le rôle principal. »

 

Marc Delcourt, co-fondateur et Directeur Général de Global Bioenergies, conclut : « Depuis septembre 2014, la Société a navigué dans un environnement tumultueux en raison de la baisse du prix du pétrole. Comme celui de toutes les sociétés du domaine, le cours de l’action
Global Bioenergies a fortement baissé. Nous constatons depuis quelques semaines une nette accalmie. Nous restons fidèles à notre ambition de nous positionner parmi les leaders de la transition énergétique et environnementale, rendue plus pressante encore par les récents records de température et la prise de conscience environnementale insufflée par la COP21. »

 

A propos de GLOBAL BIOENERGIES
Global Bioenergies est l’une des rares sociétés au monde et la seule en Europe à développer un procédé de conversion de ressources renouvelables en hydrocarbures par fermentation. La société s’est focalisée dans un premier temps sur la fabrication biologique d’isobutène, une des plus importantes briques élémentaires de la pétrochimie qui peut être convertie en carburants, plastiques, verre organique et élastomères. Global Bioenergies continue d’améliorer les performances de son procédé, mène des essais sur son unité pilote, a débuté la construction d’un démonstrateur industriel en Allemagne et prépare la première usine de pleine taille au travers d’une Joint-Venture avec Cristal Union nommée IBN-One. La société a également répliqué ce premier succès au propylène et au butadiène, deux autres molécules de la famille des oléfines gazeuses qui constituent le cœur de l’industrie pétrochimique. Global Bioenergies est cotée sur Alternext d’Euronext à Paris (FR0011052257 – ALGBE) et fait partie de l’indice Alternext Oseo Innovation.

 

 Recevez directement l’information de Global Bioenergies en vous inscrivant sur www.global-bioenergies.com

Suivez-nous sur Twitter : @GlobalBioenergi

 

Contact

 GLOBAL BIOENERGIES
François-Henri SAHAKIAN
Directeur Administratif et Financier
Tel :                      + 33 (0) 1 64 98 20 50
Courriel :             invest@global-bioenergies.com

icon_pdf Télécharger le PDF