Le programme Investissements d’Avenir octroie un financement de 9 millions d’euros à Global Bioenergies et IBN-One, dans un programme impliquant Cristal Union et L’Oréal

5,7 M€ pour Global Bioenergies ; 3,3 M€ pour IBN-One

 Nouvelle étape pour IBN-One, vers l’exploitation commerciale à horizon 3 ans

 Nouveaux débouchés identifiés dans la cosmétique

 

Evry, Paris, Aulnay-sous-bois (France), le 06 juin 2016 – Global Bioenergies, IBN-One, Cristal Union et L’Oréal annoncent le démarrage d’un projet de 44 mois, à caractère industriel et commercial, focalisé sur la première usine de production biologique d’isobutène.

 

L’isobutène est une molécule plate-forme qui peut être convertie en essence, en caoutchoucs, en divers matériaux, et qui est également utilisée dans différentes applications par les industries de la chimie et de la cosmétique. Quinze millions de tonnes d’isobutène sont produites chaque année à partir de ressources fossiles. Depuis 2008, Global Bioenergies développe un procédé de production d’isobutène à partir de ressources renouvelables (sucres résiduaires, déchets agricoles et forestiers). Ce procédé innovant, une fois utilisé à grande échelle, permettra de réduire les émissions de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

Le financement de 9 millions d’euros a été décidé dans le cadre du programme des Investissements d’Avenir, au titre des démonstrateurs pour la Transition Ecologique et Energétique dont l’ADEME est l’opérateur. Ce financement est composé d’avances remboursables en cas de succès et sera versé en plusieurs tranches sur la durée du projet, dont une tranche initiale de 15%.

Global Bioenergies, coordonnateur du projet, aura pour mission principale de terminer le développement industriel du procédé, et pourra recevoir jusqu’à 5,7 millions d’euros.

Frédéric Pâques, directeur des opérations de Global Bioenergies, déclare : «  Nous tenons à remercier l’Etat Français, qui a été à nos côtés depuis le démarrage du programme Isobutène. Le procédé entre maintenant dans une nouvelle phase de développement : nous nous approchons pas à pas des performances cibles, et nous préparons à valider le procédé dans notre démonstrateur industriel, dont la construction en Allemagne se terminera dans les tout prochains mois. »

IBN-One pourra recevoir 3,3 millions d’euros, qui seront en grande partie dédiés aux analyses de cycle de vie, aux travaux d’ingénierie de l’usine ainsi qu’à la validation de la valeur commerciale de dérivés destinés aux carburants (essence et kérosène), aux matériaux et à la cosmétique.

Bernard Chaud, P-DG d’IBN-One, précise : « L’obtention de ce financement marque une étape importante sur la route qui nous emmène vers la construction et le démarrage de l’usine IBN-One. Nous venons de clore la phase d’ingénierie conceptuelle de l’usine, et basculons maintenant dans les phases aval d’ingénierie. Cette usine devrait entrer en opération en 2019 avec une capacité annuelle d’environ 50 000 tonnes. Elle permettrait d’éviter l’émission dans l’atmosphère d’une quantité de CO2 supérieure à deux fois la quantité d’isobutène produite ».

Cristal Union travaille sur l’approvisionnement en substrats betteraviers et prépare l’intégration de la future unité de production sur l’un de ses sites.

Xavier Astolfi, Directeur Général Adjoint de Cristal Union, ajoute : « Ce sera la première usine commerciale de production d’isobutène biologique à l’échelle mondiale. Ce projet se développe dans le contexte de la fin prochaine des quotas sucriers, qui voit naître pour toute l’industrie betteravière européenne la volonté d’identifier des débouchés supplémentaires. »

L’Oréal testera des lots de composés dérivés d’isobutène biologique, avec la perspective de devenir un client d’IBN-One une fois l’usine en opérations.

Laurent Gilbert, directeur Innovation Durable de L’Oréal, indique : « L’isobutène est une molécule dont les dérivés sont largement utilisés dans le domaine de la cosmétique. Accéder à des produits bio-sourcés durables s’inscrit dans le cadre de nos engagements en faveur de l’environnement. »

Marc Delcourt, directeur général de Global Bioenergies, conclut : « Ce projet d’implantation industrielle avance dans le contexte où les principales agences de l’énergie estiment prochaine la fin de la surproduction pétrolière. IBN-One contribuera à réduire la consommation de ressources fossiles et à construire un monde plus respectueux de l’environnement. »

 

A propos de GLOBAL BIOENERGIES

Global Bioenergies est l’une des rares sociétés au monde et la seule en Europe à développer un procédé de conversion de ressources renouvelables en hydrocarbures par fermentation. La société s’est focalisée dans un premier temps sur la fabrication biologique d’isobutène, une des plus importantes briques élémentaires de la pétrochimie qui peut être convertie en carburants, plastiques, verre organique et élastomères. Global Bioenergies continue d’améliorer les performances de son procédé, mène des essais sur son unité pilote, construit un démonstrateur industriel en Allemagne et prépare la première usine de pleine taille au travers d’une Joint-Venture avec Cristal Union nommée IBN-One. La société a également répliqué ce premier succès au propylène et au butadiène, deux autres molécules de la famille des oléfines gazeuses qui constituent le cœur de l’industrie pétrochimique. Global Bioenergies est cotée sur Alternext d’Euronext à Paris (FR0011052257 – ALGBE) et fait partie de l’indice Alternext Oseo Innovation.

 

Recevez directement l’information financière de Global Bioenergies en vous inscrivant sur www.global-bioenergies.com
Suivez-nous sur Twitter : @GlobalBioenergi

A propos de IBN-One

IBN-One a été créée en 2015, et est détenue à parité par Global Bioenergies et Cristal Union. IBN-One a pour mission de réaliser les travaux d’ingénierie, de construire sur un des sites de Cristal Union en France, puis d’exploiter profitablement la première usine commerciale de production d’isobutène biologique.

A propos de CRISTAL UNION

Cristal Union, 4ème transformateur de betteraves de l´UE, avec 14 Mio t travaillées, est un Groupe coopératif agro-industriel, qui représente 40% environ de la production betteravière française, qui rassemble 2 200 salariés et 9 300 coopérateurs, sur plus de 15 sites en France (10 sucreries, 3 distilleries et 2 sites autres activités). Suivant une politique d’investissement ambitieuse et engagé depuis sa création dans une stratégie RSE, le Groupe se développe sur ses deux métiers historiques : le sucre à destination de l’industrie et de la bouche (marques Daddy, Truvia et Erstein) et l’alcool et l’éthanol (carburation, industrie, parfumerie, cosmétiques, alimentaire, spiritueux), mais également sur de nouvelles activités dans les énergies vertes ou la chimie bio-sourcée, porteuses d’avenir et permettant de valoriser les apports des coopérateurs du Groupe.

Chiffre d’affaires: 1.8 milliard euros

 A propos de L’Oréal

Depuis plus de 105 ans, L’Oréal est dédié au métier de la beauté. Avec un portefeuille international de 32 marques diverses et complémentaires, le Groupe a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires consolidé de 25,26 milliards d’euros et compte 82 900 collaborateurs dans le monde. Leader mondial de la beauté, L’Oréal est présent dans tous les circuits de distribution : le marché de la grande consommation, les grands magasins, les pharmacies et drugstores, les salons de coiffure, le travel retail, les boutiques de marque et l’e-commerce.
L’Oréal s’appuie sur l’excellence de sa Recherche et Innovation et ses 3 870 chercheurs pour répondre à toutes les aspirations de beauté dans le monde. A travers son programme « Sharing beauty with all » L’Oréal a pris des engagements ambitieux en matière de développement durable tout au long de sa chaîne de valeur, à horizon 2020.

 

Contact

GLOBAL BIOENERGIES
Marc DELCOURT
Directeur Général
Téléphone : 01 64 98 20 50
Courriel : invest@global-bioenergies.com

icon_pdf Télécharger le PDF