Global Bioenergies reçoit trois financements supplémentaires de l’Union européenne, et consolide ainsi sa stratégie de diversification des matières premières

Trois grands projets H2020 rassemblant de nombreuses institutions académiques et groupes industriels à travers l’Europe

 Diversification du procédé Isobutène au bois dur, aux gaz industriels et à l’électricité

 Subventions d’un total de 2 millions d’euros sur 4 ans directement allouées à Global Bioenergies

 

Évry (France), le 15 mai 2018Global Bioenergies (Euronext Growth : ALGBE) annonce aujourd’hui sa participation à trois nouveaux projets « Horizon 2020 » sélectionnés par l’Union européenne, et recevra environ 2 millions d’euros de subventions sur 4 ans. Global Bioenergies renforce ainsi sa stratégie de diversification des matières premières visant à l’amélioration continue de la profitabilité et des bénéfices environnementaux de son procédé Isobutène.

Le procédé de production biologique d’isobutène de Global Bioenergies repose sur l’utilisation de ressources renouvelables. Le procédé est actuellement exploité à l’échelle du démonstrateur industriel sur des matières premières de première génération comme le saccharose de betterave ou le glucose de blé. Depuis plusieurs années, Global Bioenergies étudie l’adaptation de son procédé aux ressources de deuxième et troisième génération, afin de réduire le risque d’une future concurrence avec les ressources alimentaires ou fourragères, et aussi pour améliorer la profitabilité et les bénéfices environnementaux de son procédé.

Les ressources de deuxième génération regroupent les résidus agricoles tels que la paille de blé ou la tige de maïs, ainsi que les copeaux de bois et autres résidus forestiers. Chacune de ces matières premières contient des sucres qui, une fois rendus accessibles aux microorganismes par des traitements physiques et enzymatiques, s’avèrent d’excellents substrats pour la fermentation. Global Bioenergies a déjà annoncé être le coordinateur de deux grands projets financés par l’UE, OPTISOCHEM et REWOFUEL, axés respectivement sur l’utilisation de paille de blé et de bois tendre pour produire des dérivés d’isobutène. La Société recevra un total de 10 millions d’euros de subventions pour ces deux projets.

Les ressources de troisième génération comprennent le dioxyde ou le monoxyde de carbone émis par les grands sites industriels. Elles représentent l’alternative ultime en termes d’impact environnemental. En 2017, Global Bioenergies a acquis Syngip, une PME néerlandaise dont l’activité est focalisée sur le développement de tels procédés de troisième génération.

Global Bioenergies annonce aujourd’hui sa participation à trois projets liés à la valorisation de ressources de deuxième et de troisième génération. Ces projets ont été sélectionnés suivant un processus très compétitif mené par des experts indépendants et seront financés par le programme Horizon 2020 sous les numéros 792061, 760431 et 763911. Au total, Global Bioenergies recevra deux millions d’euros de subventions sur quatre ans pour ces trois nouveaux projets.

L’un de ces nouveaux projets, intitulé « SWEETWOODS » et dirigé par l’industriel forestier estonien Granuul Invest, vise la démonstration industrielle de l’utilisation de bois dur dans les procédés de fermentation, avec l’objectif de mieux utiliser l’ensemble de la production et de minimiser les flux de carbone de faible valeur. Global Bioenergies validera la possibilité d’utiliser les hydrolysats de bois durs comme matière première dans son procédé Isobutène. En se concentrant spécifiquement sur la biomasse de bois dur, ce projet complète le portefeuille de ressources de deuxième génération compatibles avec le procédé de production d’isobutène.

Les deux autres nouveaux projets sont liés aux ressources de troisième génération. L’un est mené par VITO, organisation néerlandaise comptant parmi les leaders mondiaux de la biologie industrielle, et se concentre sur la production de composés chimiques, isobutène notamment, à partir de CO2 industriel. La filiale néerlandaise de Global Bioenergies consacrera une partie de ses activités à ce projet. L’autre est dirigé par l’Institut Max Planck et s’inscrit dans un domaine scientifique émergent : l’électrobiologie. L’idée directrice de ce projet est d’utiliser l’électricité renouvelable comme source d’énergie pour la production de carburants liquides et de matériaux à partir de CO2.

Pour Frédéric Pâques, Directeur des Opérations de Global Bioenergies : « Ces nouveaux projets regroupant 25 partenaires parmi les institutions les plus innovantes et les plus prestigieuses positionnent Global Bioenergies au cœur de l’effort européen en matière de biologie industrielle. La stratégie à long terme de diversification des matières premières de Global Bioenergies sera déterminante pour maximiser l’impact économique et environnemental de la production d’isobutène. ».

 

A propos de GLOBAL BIOENERGIES

Global Bioenergies est l’une des rares sociétés au monde et la seule en Europe à développer un procédé de conversion de ressources renouvelables en hydrocarbures par fermentation. La société s’est focalisée dans un premier temps sur la fabrication biologique d’isobutène, une des plus importantes briques élémentaires de la pétrochimie qui peut être convertie en carburants, plastiques, verre organique et élastomères. Global Bioenergies continue d’améliorer les performances de son procédé, mène des essais sur son démonstrateur industriel en Allemagne et prépare la première usine de pleine taille au travers d’une Joint‐Venture avec Cristal Union nommée IBN‐One. Global Bioenergies est cotée sur Euronext Growth à Paris (FR0011052257 – ALGBE).

 

Recevez directement l’information de Global Bioenergies en vous inscrivant sur www.global-bioenergies.com

Suivez-nous sur Twitter : @GlobalBioenergi

 

Contacts

GLOBAL BIOENERGIES
Frédéric Pâques

Directeur des Opérations
Téléphone : 01 64 98 20 50
invest@global-bioenergies.com
Télécharger le PDF